se laver les mains

Capture d’écran 2020-04-02 à 14.21.32.png

La cathédrale Auguste Rodin

                                                 Atelier créatif / J 13

                                  

Aujourd’hui, j’ai envie de me pencher sur une habitude que beaucoup ont perdue et qui revient dans nos foyer : le lavage des mains.

Pratiqué dans toutes les religions (ablutions) et revisité au niveau médical, le lavage des mains permet de se purifier que ce soit de façon sanitaire ou spirituelle.

Histoire médicale du lavage des mains

C’est pourquoi, je vous propose aujourd’hui d’aller nous laver les mains en pensant à se faire du bien peut-être pourriez-vous finir ce lavage par une manucure , suivi d’un « crémage »? Et puis, pourquoi ne pas faire un massage des mains.

massage des mains anti stress

Après cela, prenez votre cahier et effectuez une liste de ce que ces menottes vous permettent : Écrire, se nourrir, appuyer nos pensées, nous laver …

réalisez ensuite le contour de cette main, à moins que vous ne préfériez en découper une dans un journal . Entourez les d’éléments qui les caractérisent ou/et  qui sont là pour les remercier. Le but étant de découvrir le trésor qui est à porté de main et que nous ne réalisons pas toujours. Remercier ces petits rien qui font ce tout.

Capture d’écran 2020-04-02 à 18.08.16.pngCapture d’écran 2020-04-02 à 18.00.11.png

 

partage suite

vert_turquoise-removebg-preview[3]

Bonjour, aujourd’hui je vous partage moi aussi l’article effectué par Claire Lépron.

Merci Claire !

 

C’est parti pour une nouvelle semaine !

Aujourd’hui, je continue à vous faire découvrir les membres de cette belle communauté internationale du Journal Créatif. Et cette fois-ci, je vous propose de (re)découvrir Claire Lépron (à Franconville, 95).
Merci à elle pour ce beau partage !

Je vous invite également à utiliser une série de citations inspirantes et une technique créative toute simple pour faire un fond style aquarelle avec de simples feutres. Tout ça mis ensemble, ça donne une chouette page style art journal qui fait du bien 😉!
…à renouveler autant de fois que souhaité !!

 

30 mars 2020

                 Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous commençons une troisième semaine, et même si nous nous doutions que 15 jours ne seraient pas suffisant, l’annonce officielle est tombée.

C’est l’occasion de faire un bilan… de se poser pour obsever le plus attentivement possible comment nous nous situons par rapport à ces deux semaines écoulées.

Vous aurez besoin de quoi écrire , de crayons de couleurs, de feutres ….

Installez vous confortablement, les pieds bien à plat posés au sol, prenez conscience de votre respiration, inspirez calmement, sentez le soufle pénétrer dans vos poumons. Expirer …. faites silence ….

Ouvrez votre cahier , une page blanche. Dessinez trois carrés.
Comment vous sentez vous ? là , maintenant ? Choisissez une couleur, que vous appliquez dans un carré, dans l’autre carré un symbole illustrant votre ressenti (laissez le venir spontanément ) et puis un mot dans le troisième carré. Observez cette page, si une reflexion vous vient notez là.

Sur une page blanche dessinez une spirale .  Vous allez noter toutes les difficultés éprouvées Choisissez de quoi écrire, la couleur que vous voulez, feutre crayon comme vous voulez, commencez au départ de la spirale : « Depuis deux semaines je suis confinée et c’est difficile de ………. »

Laissez aller tout ce qui vous pèse dans cette situaton, écrivez en suivant les lignes de la spirale,(vous tournez votre page au fur et a mesure ) vous progressez à l’intérieur, continuez à écrire. Si vous ne savez plus réécrivez la phrase « depuis deux semaines je suis confinée et c’est difficile de…… » . si vous arrivez à la fin et qu’il y a encore des choses à écrire recommencez à partir du point de départ et écrivez sur votre première ligne en écriture tricotée. continuez jusqu’à relacher, exprimer toute cette frustration à être enfermée .Vous pouvez terminer en répétant une difficulté, arrivez jusqu’au centre de la spirale.

Lorsque vous avez terminé respirer à fond, vous pouvez prendre quelques instant pour retrouver le calme si vous en avez besoin.

Ecrivez MAIS … mais … parce qu’il n’y a jamais qu’une face négative ou positive dans ce que l’on vit, ce confinement a apporté aussi des choses positives dans votre quotidien. Choisissez une autre couleurn qui pour vous exprime de la joie, du bonheur, et en partant du centre de la spirale, à la suite du mot MAIS écrivez « grâce à ce confinement je ..…. »  écrivez sur l’autre versant de la ligne qui constitue la spirale, de façon à sortir de celle-ci .

Sortez de cette spirale en énumérant tous ces petits riens qui existent grâce au confinement: retrouver le temps de cuisiner ….. prendre le temps d’écouter les oiseaux …. prenez conscience de toutes ces petites choses qui ont enrichies votre vie depuis deux semaines.

Une fois terminé, observez votre spirale, elle est là elle existe.

 


Entourez la d’un cœur, ce cœur c’est votre force pour vivre et accepter cette situation, notez vos forces à l’intérieur de ce cœur. Vous pouvez noter aussi les personnes qui vous aident à vivre cette situation, les amis …la famille…. Choisissez des couleurs qui vous font du bien, décorez ce coeur avec reconnaissance pour ce qu’il vous apporte. Vous pouvez décorer votre page.

Que ressentez vous? Ecrivez en quelques mots. »
Claire Lépron
Merci à elle pour ce beau partage !

les confinés se bougent /6

vert_turquoise-removebg-preview[3]– Anne, quelle merveilleuse idées que ces sons de la rue. J’aurais tellement aimé les avoirs plus tôt !

My Little Paris

Une playlist made in Paris

Une playlist made in Paris

Brrr. Bip Bip. Brrr. Bip Bip.
Ça, ce sont les seuls sons qu’on entend en ce moment : les centaines de notifications WhatsApp, Skype et compagnie qui nous tirent par la manche toute la journée. Les sons du dedans, quoi.  
Ce week-end, on vous propose d’écouter les sons du dehors : les bruits de Paris qu’on avait oubliés.

Les tasses qui s’entrechoquent, les tchin-chin tard dans la nuit, les cris des supporters les soirs de match, les gloussements des enfants dans le square, tous ces bruits auxquels vous ne prêtiez peut-être pas attention, on les a mis dans notre playlist d’ambiances urbaines spécial confinement. C’est parti pour une virée sensorielle dans Paris.

Partage Mail Partage Twitter Partage Facebook Partage Pinterest Partage Instagram
Partager avec vos amis
S'inscrire
Forward
C’est écrit tout petit mais c’est promis-juré : « Jamais, ô grand jamais : 1/ nous ne communiquerons votre adresse mail. 2/ nous ne nous ferons payer pour parler d’un bon plan édito (voir notre charte éditoriale )« 
Nous contacter | Recevoir les adresses secrètes de My Little Paris | Se désinscrire

 

Le cycle de la vie,

Capture d’écran 2020-03-30 à 12.10.40J / 11 du journal créatif

Bonjour à toutes et à tous,

J’avais prévu d’aborder le changement d’heure, avec notre temporalité qui se retrouve sans dessus-dessous en ce moment . Mais les surprises de la vie ont fait que j’ai pu modestement accompagner via téléphone, une de mes amies dans son accouchement. Ce fut un moment bref mais très émouvant. C’est pourquoi, aujourd’hui, je vais vous demander quelque chose de très spécial. Car même si vous ne la connaissez pas pourquoi ne pas utiliser le journal créatif pour fêter cette nouvelle arrivée. 

Donc aujourd’hui, à l’image des bonnes fées des contes qui ont bercé notre enfance, je vais vous demander de réaliser un dessin, un collage, un poème souhaitant

                                                                    la bienvenue 

                                             à ce nouveau né qui vous est inconnu.

Essayez alors de ressentir ce que cet acte totalement gratuit, altruiste produit chez-vous. pour ceux et celles qui l’accepteraient je lui remettrai les photos de ce que vous m’aurez

envoyé.

                                       pour cela , envoyez moi votre photo par mail à :

aupiba@gmail.com

                 À moins que vous ne me l’envoyez par un courrier qui passera par moi /

Aude Meslay : 9 rue Kléber 92130 ISSY LES MOULINEAUX

                                                            Pour lui car c’est un garçon !

 Merci

 

 

Métamorphose j 10

vert_turquoise-removebg-preview[3]

    J /10 Atelier créatif

Métamorphoses

     Le partage continue !

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire partager un article repris par deux Valérie ainsi que le point de vue d’Anne-Marie Jobin ( créatrice du journal créatif ) sur la situation présente. 

Les demeurés

Par Gaëtan Namouri

 » Voilà ce qui va se passer. Quand tout redeviendra normal, vous allez démissionner,vous allez tomber amoureux ou vous séparer, vous allez déménager, vous allez apprendre une autre langue ou commencer à bricoler. Bref, vous allez vivre. Privé d’être ensemble, chacun de nous va participer à une révolution, un printemps intérieur.

Sous des airs de résilience collective, nous avons l’impression d’apprivoiser ce moment suspendu. En cet instant, un milliard de terriens sont chez eux. Assignés à résidence. Forcés à rester. Nous, les êtres du mouvement perpétuel! Mais qu’allons-nous devenir?

(…)

Bellamy a baptisé son essai « Demeure ». Demeure comme « la maison », « le foyer », le point fixe par excellence choisi par les humains, l’endroit où les êtres mouvants que nous sommes atterrissent pour se reposer. La demeure, c’est l’endroit où l’on reste, où l’on se pose, où l’on se dépose. La demeure, c’est le lieu du mouvement à l’arrêt.

Nous sommes donc forcés à demeurer. Nous ne vivons pas cette sentence également. On ne vit pas cette retraite de la même manière à cinq ou seul, en couple ou avec un chien, à la campagne ou en ville. Mais tous, nous restons. Or, le mouvement continue, et alors même que le mouvement vers l’extérieur est devenu impossible, il continue de se faire vers l’intérieur. Nous errons. Nous vaquons à nos occupations. Vaquer partage son étymologie avec les vacances. Occupé ou pas, votre cerveau est en vacances. Et vaquer — vacare — veut dire à la fois être inoccupé, oisif… et être libre.

Une demeure à occuper, un cerveau à occuper. Que va-t-il se passer ? Notre cerveau va meubler. 

Les recherches scientifiques ont démontré que notre cerveau a plusieurs manières de fonctionner. Il utilise deux types de circuits.

Un circuit opérationnel, utilisé quotidiennement au travail : notre cortex préfrontal oriente notre attention vers ce qui compte, il planifie l’étape suivante, il utilise notre mémoire de travail pour résoudre des problèmes, pour détecter des erreurs potentielles qui nous empêcheraient d’atteindre nos objectifs. Or, ce circuit puise dans une réserve de dopamine qui finit par s’épuiser. Nous avons alors besoin d’une pause pour « recharger les batteries ». Et nous voilà au repos. Mais… Quand notre cerveau se repose, il est paradoxalement plus actif que quand nous le faisons travailler. Il active un second circuit.

Le circuit par défaut est un circuit activé quand nous ne faisons rien. Certains d’entre nous détestent ce “mode” et font tout pour l’éviter, en se remplissant de tâches opérationnelles. Or il se cache une richesse incroyable dans cet état précis. Trois zones de notre cerveau sont alors activées : la première est la visualisation de ce qui nous concerne nous, comme une réflexion sur soi-même. La deuxième est la mémoire autobiographique, on se rappelle de ce que nous avons été. La troisième active la capacité de se projeter, ainsi qu’une capacité d’empathie. Ce mélange est explosif de créativité. Soudain, vous vous souvenez de cet autre vous qui dort dans votre âme, qui voulait être musicien ou jardinier. Vous vous projetez en un vous-même amélioré, celui que vous désirez réellement être. Vous vous voyez “à la troisième personne” et vous êtes en empathie avec ce personnage que l’opérationnel a maltraité tout ce temps.

Cela explique pourquoi les grandes décisions de notre vie sont prises quand on est en vacances, quand on est ailleurs, partis. Or, ce n’est pas le lieu qui compte : c’est le repos. Demeurés que nous sommes. Nous sommes privés de routine. Notre circuit opérationnel est déboussolé. Passée la fatigue provoquée par la recherche d’un nouveau fonctionnement acceptable pour notre cerveau routinier, nous entrons dans une phase d’ataraxie, de repos de l’âme. 

Nous sommes demeurés, enfermés chez nous, privés de mouvement. Les petits robots bien programmés que nous étions passent en mode “veille”. Un mode infiniment plus créatif, plus bienveillant, plus en phase avec un soi qui dormait, occupé à faire bien d’autres choses. Même s’il est inconfortable pour certains, le circuit par défaut va vous faire sortir de vous-mêmes. Vous y verrez le robot en panne et vidé de dopamine. Vous y verrez surtout l’enfant rêveur que vous avez été, et qui n’attend qu’une paire de bras rassurants : les vôtres.

Le demeuré que vous êtes va libérer une meilleure version de lui-même, une version nouvelle.

Nous vivons un grand moment. Privés de sortie, empêchés de collectif, nous participons à une révolution majeure, comme un printemps intérieur.

Et vous savez quoi? Ça va bien aller.  » 

Source : https://www.perrierjablonski.com/article/les-demeures

Au regard de cet article, j’ai décidé de travailler sur la métamorphose qui s’opère en nous.

Pour cette dernière, nous allons utiliser les mots qui nous font peur. car comme le dit si bien Anne-Marie Jobin,

 » même si nous évitons d’écouter les informations, la peur collective nous atteint. Il est alors important de conscientiser tout cela. D’intensifier ses pratiques, : méditer, aller dehors tous les jours si possible, faire du journal de façon plus approfondie, faire le Travail de Byron Katie sur mes croyances face à cette situation, écouter mon corps, réduire le temps passé à regarder les infos. C’est dans cette optique que je partage avec vous quelques outils assez simples qui m’aident à me recentrer. Rien de tout à fait nouveau, mais des liens qui permettent de mieux saisir la portée de ces outils.   

COURS GRATUIT D’INTRODUCTION AU FOCUSING

L’une de vous m’a pointée récemment cette ressource (merci Claire :)) et la démarche est d’une efficacité et simplicité désarmante. Cinq étapes pour « devenir plus grand que ce qui nous dérange »Je l’ai pratiquée beaucoup durant quelques semaines et je la pratique dans la nuit… généralement, ça marche très rapidement… Il y a 5 étapes bien claires, tout est expliqué dans leur PDF et vidéos. Voici le lien si ça vous intéresse. « 

  Anne Marie Jobin

° Pour ce premier exercice de métamorphose, je vous propose d’écrire ou de découper dans un journal les mots qui vous font peur.

 

                                                                     .Capture d’écran 2020-03-27 à 11.43.09.png

° Puis, vous découperez chaque lettre de ces mots pour en former de nouveaux qui vous soient réconfortants (prenez une photo avant l’exercice).

Capture d’écran 2020-03-27 à 11.50.41.png

 

° Vous les collerez sur votre cahier en regardant la photographie prise afin de n’en oublier aucun. Puis vous écrirez un poème métamorphique . Dans ce poème, tous les mots transformés devront être utilisés (sacré challenge!).

° In fine, vous devrez vous imaginer en quoi ces mots peuvent changer votre futur et agrémenterez votre feuille de dessin qui vous propulse vers votre métamorphose afin de vous en imprégner. 

Pour ce  week-end, je vous propose de revoir ce que vous avez déjà accompli et de terminer ce qui ne l’a pas été. Pour ma part je dois finaliser mon mandala des sons ainsi que mon Paysage de détente. 

                                                    On se retrouve lundi promis !

 

 

 

 

 

 

Silence ça bouge/ mandala du son

 

vert_turquoise-removebg-preview[3]

 

 

Jour 9 de L’Atelier Créatif

Silence ça bouge !

Capture d’écran 2020-03-26 à 11.44.54.png

mandala du bouddha médecine

                                                                       

                                                                          Bonjour,

Après avoir entendu les applaudissements, ainsi que le carillonnement de nos cloches d’églises hier, j’ai décidé de travailler, sur les sonorités du confinement : d’où mon titre un peu détourné d’une émission télévisée sur le jardinage que j’apprécie beaucoup et que vous avez peut être reconnue… Car oui, le confinement a ses sons (applaudissements, cloches d’églises, silence retrouvé, cris d’enfants, double confinement des ado …)

C’est pourquoi je vais vous demander de réfléchir aux bruits qui accompagnent notre parenthèse inattendue. Sont-ce les mêmes que d’habitude ou certains se font-ils plus présents alors que d’autres s’atténuent et/ou apparaissent .

Faites pour cela un inventaire à la Prévert. Enumérez-les puis associez à chacun d’eux, une couleur et un médium (stylo, crayon, peinture…). qui leurs sont propres.

Une fois cette énumération effectuée. Pourquoi ne pas créer votre propre mandala des sons dans lequel vous y reporteriez  les couleurs choisies préalablement.

N’oubliez pas que cet exercice est là pour nous faIre du bien (le choix des couleurs, l’emplacement étant là pour nous apaiser). D’où l’importance de rester dans nos ressentis.

pour vous aider à en construire un n’hésitez pas à cliquer sur le tutoriel ci-dessous

tuto Mandala 

°A moins que vous ne préfériez en choisir un sur Internet( cf proposition ci-dessous) ou dans un livre de mandala que vous possédez déjà ?

proposition de mandalas

 

Capture d’écran 2020-03-26 à 11.39.10.png

Mandala du nord de l’Atlas Maroc

° Une fois ce mandala effectué regardez, ce qui vous apaise ou ce qui vous dérange, N’hésitez pas à changer des choses ou à en rajouter selon vos ressentis.Il s’agit là de se faire du bien non du beau. Mais les deux sont acceptés bien sûr !

Prenez de la distance avec lui, qu’éprouvez vous en le regardant ?

° Enfin, et si vous le désirez pourquoi ne vous connecteriez-vous pas à des bruits qui vous font encore plus de bien. Pour ma part j’ai adoré le bruit des pas sur la neige ! »

                   

° Vous pourriez ensuite dessiner / découper votre paysage de détente en fonction de ce que vous avez entendu.

 Merci encore à Laurence qui m’a envoyé ces sons et ce texte « 

« -On s’accorde une balade en forêt !

Il a été prouvé scientifiquement qu’en passant seulement 15 minutes en forêt, le pouls redescend et le corps s’apaise ; un bon moyen de diminuer le stress ! Donc, il s’agit maintenant de fermer les yeux, de s’allonger et de partir pour un voyage imaginaire dans les forêts de Laponie avec la playlist Spotify sur « 

www.lapland.fi/visit/sound-of-lapland/scapes/

Capture d’écran 2020-03-26 à 12.25.48.png

 

 

Les confinés se bougent /5

 

vert_turquoise-removebg-preview[3]

 

Merci Charlotte et Laurence pour ces nouveaux apports !

« L’UNESCO a eu la grande idée de donner accès gratuitement à la bibliothèque Numérique Mondiale sur Internet. Un beau cadeau à toute l’humanité ! »:

° https://www.wdl.org/fr

Et pour les enfants en confinement :

Bayard Jeunesse avec une idée par jour !
Pour les 2-3 ans
Popi :
Pour les 3-6 ans
Activités créatives de Pomme d’Api :
Activités créatives des Belles Histoires :
Grandes histoires de Pomme d’Api à écouter :
Radio Pomme d’Api avec histoires, comptines, chansons…
Activités scientifiques de Youpi :
Pour les 7-12 ans
Activités créatives d’Astrapi :
Retrouvez les rubriques de J’aime lire et J’aime lire Max :
Le podcast « Salut l’info ! » Astrapi + France Info > Un peu d’actu et des blagues :
Des sciences, de l’histoire… :
Pour tous !
De l’anglais, of course ! :
BAYAM, l’appli Bayard/Milan avec plein d’activités, des ateliers, des histoires, du yoga… :
L’appli est gratuite pendant le confinement ! Profitez-en !
Et PlayBac !
PLAY BAC PRESSE MET À DISPOSITION DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES EN LIBRE ACCÈS POUR TOUTES LES FAMILLES
Suite à l’annonce de la fermeture des écoles et à l’actualité liée au virus COVID 19, PLAY BAC Presse, éditeur des quotidiens pour enfants Le Petit Quotidien, Mon Quotidien et l’actu, a décidé de mettre à disposition des familles différents supports. Les parents pourront ainsi télécharger gratuitement les numéros dédiés au virus pour engager les discussions. Les enfants, quant à eux, pourront accéder gratuitement à tous les journaux du jour pendant une période de 15 jours grâce à un code spécial et se tenir ainsi informés de l’actualité tout en restant à la maison.
NUMÉROS dédiés au CORONAVIRUS :
 
Les codes permettant d’accéder gratuitement aux journaux pendant 15 jours sont à retrouver sur les réseaux sociaux de chaque titre :
Le Petit Quotidien
Mon Quotidien
L’actu
Éco
ou PLUS DIRECTEMENT :
 

🔴SPÉCIAL CORONAVIRUS🔴

Téléchargez gratuitement les PDF des journaux Le Petit Quotidien consacrés au coronavirus ➡️https://lepetitquotidien.playbacpresse.fr/…/retrouve-ici-le…

Suite à la fermeture des établissements scolaires, PlayBac Presse met GRATUITEMENT en ligne ses journaux, à la fois « ressource pédagogique » alternative pour les enfants et les parents bloqués à la maison et complémentarité ludique aux cours à distance.

🔷CODE PROMO LPQCO🔷

Voici comment procéder :
– Créez votre compte via ce lien ➡️ https://digital.playbacpresse.fr/creer-compte/etape-1
– Créez le profil de votre enfant (ne pas remplir le champ numéro d’abonné)
– Indiquez dans le profil de votre enfant le code promo LPQCO pour avoir accès au Petit Quotidien version PDF pendant 15 jours.

Voilà les codes par titre :

Code promo: LPQCO
durée: 15 jours
date de fin de validité: 31 MAI 2020
Accès: LPQ PDF
Code promo: MQTCO
durée: 15 jours
date de fin de validité: 31 MAI 2020
Accès: MQT PDF
Code promo: ACTCO
durée: 15 jours
date de fin de validité: 31 MAI 2020
Accès: ACT PDF
Code promo: ECOCO
durée: 15 jours
date de fin de validité: 31 MAI 2020
Accès: ECO PDF
Marie Claire idées propose également des idées !