Le cycle de la vie,

Capture d’écran 2020-03-30 à 12.10.40J / 11 du journal créatif

Bonjour à toutes et à tous,

J’avais prévu d’aborder le changement d’heure, avec notre temporalité qui se retrouve sans dessus-dessous en ce moment . Mais les surprises de la vie ont fait que j’ai pu modestement accompagner via téléphone, une de mes amies dans son accouchement. Ce fut un moment bref mais très émouvant. C’est pourquoi, aujourd’hui, je vais vous demander quelque chose de très spécial. Car même si vous ne la connaissez pas pourquoi ne pas utiliser le journal créatif pour fêter cette nouvelle arrivée. 

Donc aujourd’hui, à l’image des bonnes fées des contes qui ont bercé notre enfance, je vais vous demander de réaliser un dessin, un collage, un poème souhaitant

                                                                    la bienvenue 

                                             à ce nouveau né qui vous est inconnu.

Essayez alors de ressentir ce que cet acte totalement gratuit, altruiste produit chez-vous. pour ceux et celles qui l’accepteraient je lui remettrai les photos de ce que vous m’aurez

envoyé.

                                       pour cela , envoyez moi votre photo par mail à :

aupiba@gmail.com

                 À moins que vous ne me l’envoyez par un courrier qui passera par moi /

Aude Meslay : 9 rue Kléber 92130 ISSY LES MOULINEAUX

                                                            Pour lui car c’est un garçon !

 Merci

 

 

Métamorphose j 10

vert_turquoise-removebg-preview[3]

    J /10 Atelier créatif

Métamorphoses

     Le partage continue !

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire partager un article repris par deux Valérie ainsi que le point de vue d’Anne-Marie Jobin ( créatrice du journal créatif ) sur la situation présente. 

Les demeurés

Par Gaëtan Namouri

 » Voilà ce qui va se passer. Quand tout redeviendra normal, vous allez démissionner,vous allez tomber amoureux ou vous séparer, vous allez déménager, vous allez apprendre une autre langue ou commencer à bricoler. Bref, vous allez vivre. Privé d’être ensemble, chacun de nous va participer à une révolution, un printemps intérieur.

Sous des airs de résilience collective, nous avons l’impression d’apprivoiser ce moment suspendu. En cet instant, un milliard de terriens sont chez eux. Assignés à résidence. Forcés à rester. Nous, les êtres du mouvement perpétuel! Mais qu’allons-nous devenir?

(…)

Bellamy a baptisé son essai « Demeure ». Demeure comme « la maison », « le foyer », le point fixe par excellence choisi par les humains, l’endroit où les êtres mouvants que nous sommes atterrissent pour se reposer. La demeure, c’est l’endroit où l’on reste, où l’on se pose, où l’on se dépose. La demeure, c’est le lieu du mouvement à l’arrêt.

Nous sommes donc forcés à demeurer. Nous ne vivons pas cette sentence également. On ne vit pas cette retraite de la même manière à cinq ou seul, en couple ou avec un chien, à la campagne ou en ville. Mais tous, nous restons. Or, le mouvement continue, et alors même que le mouvement vers l’extérieur est devenu impossible, il continue de se faire vers l’intérieur. Nous errons. Nous vaquons à nos occupations. Vaquer partage son étymologie avec les vacances. Occupé ou pas, votre cerveau est en vacances. Et vaquer — vacare — veut dire à la fois être inoccupé, oisif… et être libre.

Une demeure à occuper, un cerveau à occuper. Que va-t-il se passer ? Notre cerveau va meubler. 

Les recherches scientifiques ont démontré que notre cerveau a plusieurs manières de fonctionner. Il utilise deux types de circuits.

Un circuit opérationnel, utilisé quotidiennement au travail : notre cortex préfrontal oriente notre attention vers ce qui compte, il planifie l’étape suivante, il utilise notre mémoire de travail pour résoudre des problèmes, pour détecter des erreurs potentielles qui nous empêcheraient d’atteindre nos objectifs. Or, ce circuit puise dans une réserve de dopamine qui finit par s’épuiser. Nous avons alors besoin d’une pause pour « recharger les batteries ». Et nous voilà au repos. Mais… Quand notre cerveau se repose, il est paradoxalement plus actif que quand nous le faisons travailler. Il active un second circuit.

Le circuit par défaut est un circuit activé quand nous ne faisons rien. Certains d’entre nous détestent ce “mode” et font tout pour l’éviter, en se remplissant de tâches opérationnelles. Or il se cache une richesse incroyable dans cet état précis. Trois zones de notre cerveau sont alors activées : la première est la visualisation de ce qui nous concerne nous, comme une réflexion sur soi-même. La deuxième est la mémoire autobiographique, on se rappelle de ce que nous avons été. La troisième active la capacité de se projeter, ainsi qu’une capacité d’empathie. Ce mélange est explosif de créativité. Soudain, vous vous souvenez de cet autre vous qui dort dans votre âme, qui voulait être musicien ou jardinier. Vous vous projetez en un vous-même amélioré, celui que vous désirez réellement être. Vous vous voyez “à la troisième personne” et vous êtes en empathie avec ce personnage que l’opérationnel a maltraité tout ce temps.

Cela explique pourquoi les grandes décisions de notre vie sont prises quand on est en vacances, quand on est ailleurs, partis. Or, ce n’est pas le lieu qui compte : c’est le repos. Demeurés que nous sommes. Nous sommes privés de routine. Notre circuit opérationnel est déboussolé. Passée la fatigue provoquée par la recherche d’un nouveau fonctionnement acceptable pour notre cerveau routinier, nous entrons dans une phase d’ataraxie, de repos de l’âme. 

Nous sommes demeurés, enfermés chez nous, privés de mouvement. Les petits robots bien programmés que nous étions passent en mode “veille”. Un mode infiniment plus créatif, plus bienveillant, plus en phase avec un soi qui dormait, occupé à faire bien d’autres choses. Même s’il est inconfortable pour certains, le circuit par défaut va vous faire sortir de vous-mêmes. Vous y verrez le robot en panne et vidé de dopamine. Vous y verrez surtout l’enfant rêveur que vous avez été, et qui n’attend qu’une paire de bras rassurants : les vôtres.

Le demeuré que vous êtes va libérer une meilleure version de lui-même, une version nouvelle.

Nous vivons un grand moment. Privés de sortie, empêchés de collectif, nous participons à une révolution majeure, comme un printemps intérieur.

Et vous savez quoi? Ça va bien aller.  » 

Source : https://www.perrierjablonski.com/article/les-demeures

Au regard de cet article, j’ai décidé de travailler sur la métamorphose qui s’opère en nous.

Pour cette dernière, nous allons utiliser les mots qui nous font peur. car comme le dit si bien Anne-Marie Jobin,

 » même si nous évitons d’écouter les informations, la peur collective nous atteint. Il est alors important de conscientiser tout cela. D’intensifier ses pratiques, : méditer, aller dehors tous les jours si possible, faire du journal de façon plus approfondie, faire le Travail de Byron Katie sur mes croyances face à cette situation, écouter mon corps, réduire le temps passé à regarder les infos. C’est dans cette optique que je partage avec vous quelques outils assez simples qui m’aident à me recentrer. Rien de tout à fait nouveau, mais des liens qui permettent de mieux saisir la portée de ces outils.   

COURS GRATUIT D’INTRODUCTION AU FOCUSING

L’une de vous m’a pointée récemment cette ressource (merci Claire :)) et la démarche est d’une efficacité et simplicité désarmante. Cinq étapes pour « devenir plus grand que ce qui nous dérange »Je l’ai pratiquée beaucoup durant quelques semaines et je la pratique dans la nuit… généralement, ça marche très rapidement… Il y a 5 étapes bien claires, tout est expliqué dans leur PDF et vidéos. Voici le lien si ça vous intéresse. « 

  Anne Marie Jobin

° Pour ce premier exercice de métamorphose, je vous propose d’écrire ou de découper dans un journal les mots qui vous font peur.

 

                                                                     .Capture d’écran 2020-03-27 à 11.43.09.png

° Puis, vous découperez chaque lettre de ces mots pour en former de nouveaux qui vous soient réconfortants (prenez une photo avant l’exercice).

Capture d’écran 2020-03-27 à 11.50.41.png

 

° Vous les collerez sur votre cahier en regardant la photographie prise afin de n’en oublier aucun. Puis vous écrirez un poème métamorphique . Dans ce poème, tous les mots transformés devront être utilisés (sacré challenge!).

° In fine, vous devrez vous imaginer en quoi ces mots peuvent changer votre futur et agrémenterez votre feuille de dessin qui vous propulse vers votre métamorphose afin de vous en imprégner. 

Pour ce  week-end, je vous propose de revoir ce que vous avez déjà accompli et de terminer ce qui ne l’a pas été. Pour ma part je dois finaliser mon mandala des sons ainsi que mon Paysage de détente. 

                                                    On se retrouve lundi promis !

 

 

 

 

 

 

Silence ça bouge/ mandala du son

 

vert_turquoise-removebg-preview[3]

 

 

Jour 9 de L’Atelier Créatif

Silence ça bouge !

Capture d’écran 2020-03-26 à 11.44.54.png

mandala du bouddha médecine

                                                                       

                                                                          Bonjour,

Après avoir entendu les applaudissements, ainsi que le carillonnement de nos cloches d’églises hier, j’ai décidé de travailler, sur les sonorités du confinement : d’où mon titre un peu détourné d’une émission télévisée sur le jardinage que j’apprécie beaucoup et que vous avez peut être reconnue… Car oui, le confinement a ses sons (applaudissements, cloches d’églises, silence retrouvé, cris d’enfants, double confinement des ado …)

C’est pourquoi je vais vous demander de réfléchir aux bruits qui accompagnent notre parenthèse inattendue. Sont-ce les mêmes que d’habitude ou certains se font-ils plus présents alors que d’autres s’atténuent et/ou apparaissent .

Faites pour cela un inventaire à la Prévert. Enumérez-les puis associez à chacun d’eux, une couleur et un médium (stylo, crayon, peinture…). qui leurs sont propres.

Une fois cette énumération effectuée. Pourquoi ne pas créer votre propre mandala des sons dans lequel vous y reporteriez  les couleurs choisies préalablement.

N’oubliez pas que cet exercice est là pour nous faIre du bien (le choix des couleurs, l’emplacement étant là pour nous apaiser). D’où l’importance de rester dans nos ressentis.

pour vous aider à en construire un n’hésitez pas à cliquer sur le tutoriel ci-dessous

tuto Mandala 

°A moins que vous ne préfériez en choisir un sur Internet( cf proposition ci-dessous) ou dans un livre de mandala que vous possédez déjà ?

proposition de mandalas

 

Capture d’écran 2020-03-26 à 11.39.10.png

Mandala du nord de l’Atlas Maroc

° Une fois ce mandala effectué regardez, ce qui vous apaise ou ce qui vous dérange, N’hésitez pas à changer des choses ou à en rajouter selon vos ressentis.Il s’agit là de se faire du bien non du beau. Mais les deux sont acceptés bien sûr !

Prenez de la distance avec lui, qu’éprouvez vous en le regardant ?

° Enfin, et si vous le désirez pourquoi ne vous connecteriez-vous pas à des bruits qui vous font encore plus de bien. Pour ma part j’ai adoré le bruit des pas sur la neige ! »

                   

° Vous pourriez ensuite dessiner / découper votre paysage de détente en fonction de ce que vous avez entendu.

 Merci encore à Laurence qui m’a envoyé ces sons et ce texte « 

« -On s’accorde une balade en forêt !

Il a été prouvé scientifiquement qu’en passant seulement 15 minutes en forêt, le pouls redescend et le corps s’apaise ; un bon moyen de diminuer le stress ! Donc, il s’agit maintenant de fermer les yeux, de s’allonger et de partir pour un voyage imaginaire dans les forêts de Laponie avec la playlist Spotify sur « 

www.lapland.fi/visit/sound-of-lapland/scapes/

Capture d’écran 2020-03-26 à 12.25.48.png

 

 

Les confinés se bougent /5

 

vert_turquoise-removebg-preview[3]

 

Merci Charlotte et Laurence pour ces nouveaux apports !

« L’UNESCO a eu la grande idée de donner accès gratuitement à la bibliothèque Numérique Mondiale sur Internet. Un beau cadeau à toute l’humanité ! »:

° https://www.wdl.org/fr

Et pour les enfants en confinement :

Bayard Jeunesse avec une idée par jour !
Pour les 2-3 ans
Popi :
Pour les 3-6 ans
Activités créatives de Pomme d’Api :
Activités créatives des Belles Histoires :
Grandes histoires de Pomme d’Api à écouter :
Radio Pomme d’Api avec histoires, comptines, chansons…
Activités scientifiques de Youpi :
Pour les 7-12 ans
Activités créatives d’Astrapi :
Retrouvez les rubriques de J’aime lire et J’aime lire Max :
Le podcast « Salut l’info ! » Astrapi + France Info > Un peu d’actu et des blagues :
Des sciences, de l’histoire… :
Pour tous !
De l’anglais, of course ! :
BAYAM, l’appli Bayard/Milan avec plein d’activités, des ateliers, des histoires, du yoga… :
L’appli est gratuite pendant le confinement ! Profitez-en !
Et PlayBac !
PLAY BAC PRESSE MET À DISPOSITION DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES EN LIBRE ACCÈS POUR TOUTES LES FAMILLES
Suite à l’annonce de la fermeture des écoles et à l’actualité liée au virus COVID 19, PLAY BAC Presse, éditeur des quotidiens pour enfants Le Petit Quotidien, Mon Quotidien et l’actu, a décidé de mettre à disposition des familles différents supports. Les parents pourront ainsi télécharger gratuitement les numéros dédiés au virus pour engager les discussions. Les enfants, quant à eux, pourront accéder gratuitement à tous les journaux du jour pendant une période de 15 jours grâce à un code spécial et se tenir ainsi informés de l’actualité tout en restant à la maison.
NUMÉROS dédiés au CORONAVIRUS :
 
Les codes permettant d’accéder gratuitement aux journaux pendant 15 jours sont à retrouver sur les réseaux sociaux de chaque titre :
Le Petit Quotidien
Mon Quotidien
L’actu
Éco
ou PLUS DIRECTEMENT :
 

🔴SPÉCIAL CORONAVIRUS🔴

Téléchargez gratuitement les PDF des journaux Le Petit Quotidien consacrés au coronavirus ➡️https://lepetitquotidien.playbacpresse.fr/…/retrouve-ici-le…

Suite à la fermeture des établissements scolaires, PlayBac Presse met GRATUITEMENT en ligne ses journaux, à la fois « ressource pédagogique » alternative pour les enfants et les parents bloqués à la maison et complémentarité ludique aux cours à distance.

🔷CODE PROMO LPQCO🔷

Voici comment procéder :
– Créez votre compte via ce lien ➡️ https://digital.playbacpresse.fr/creer-compte/etape-1
– Créez le profil de votre enfant (ne pas remplir le champ numéro d’abonné)
– Indiquez dans le profil de votre enfant le code promo LPQCO pour avoir accès au Petit Quotidien version PDF pendant 15 jours.

Voilà les codes par titre :

Code promo: LPQCO
durée: 15 jours
date de fin de validité: 31 MAI 2020
Accès: LPQ PDF
Code promo: MQTCO
durée: 15 jours
date de fin de validité: 31 MAI 2020
Accès: MQT PDF
Code promo: ACTCO
durée: 15 jours
date de fin de validité: 31 MAI 2020
Accès: ACT PDF
Code promo: ECOCO
durée: 15 jours
date de fin de validité: 31 MAI 2020
Accès: ECO PDF
Marie Claire idées propose également des idées !

Les 5 phases du confinement

vert_turquoise-removebg-preview[3]

                       Aujourd’hui, je vous fais suivre le journal de bord de Valérie Barrois avec qui je reste agréablement  en lien. regardez bien l’article portant sur les 5 phases du confinement et surtout amusez-vous bien !

LA PARENTHÈSE INATTENDUE JOURNAL DE BORD CRÉATIF 🌷 J8

24 MARS 2020✨BILAN SEMAINE 1✨LES PHASES D’UN CONFINEMENT ✨ JOURNAL CRÉATIF AVEC EMILY HAWKES✨

LA PARENTHÈSE INATTENDUE JOURNAL DE BORD CRÉATIF 🌷 J8

24 MARS 2020✨BILAN SEMAINE 1✨LES PHASES D’UN CONFINEMENT ✨ JOURNAL CRÉATIF AVEC EMILY HAWKES✨

C’est à nouveau une nouvelle semaine qui commence !  😉

Hé oui ! hier, c’était le début de la semaine et aujourd’hui, nous commençons la 2ème semaine de ce confinement…. J’espère que vous vous installez sereinement dans cet espace-temps en pointillés…

Aujourd’hui je vous propose de faire le point sur cette 1ère semaine écoulée, d’essayer d’y voir plus clair et de comprendre un peu plus les phases d’un confinement.

Je continue également à vous faire découvrir les membres de cette belle communauté internationale du journal créatif. Et cette fois-ci, nous allons en Bretagne. Vous la connaissez sûrement. Je vous ai déjà partagé plusieurs de ses propositions. Il s’agit de l’art-thérapeute Emily Hawkes.
Mais commençons par ce petit texte…

Hé oui ! hier, c’était le début de la semaine et aujourd’hui, nous commençons la 2ème semaine de ce confinement…. J’espère que vous vous installez sereinement dans cet espace-temps en pointillés…

Aujourd’hui je vous propose de faire le point sur cette 1ère semaine écoulée, d’essayer d’y voir plus clair et de comprendre un peu plus les phases d’un confinement.

Je continue également à vous faire découvrir les membres de cette belle communauté internationale du journal créatif. Et cette fois-ci, nous allons en Bretagne. Vous la connaissez sûrement. Je vous ai déjà partagé plusieurs de ses propositions. Il s’agit de l’art-thérapeute Emily Hawkes.
Mais commençons par ce petit texte

 

Capture d’écran 2020-03-25 à 13.00.06

Et voici un article qui m’a intéressé parce qu’il met des mots sur ce que nous vivons. Il a le grand avantage d’amorcer une réflexion sur ce thème des phases…
Clairement, en cette semaine 1, nous avons traversé cette phase 1 dite de survie pour passer tranquillement en phase 2 dite de sécurité… Je vous laisse découvrir cet article :

Rien n’est plus étrange que ce qui nous arrive en ce moment. Nous n’avons pas de références, tout est de l’ordre de l’inconnu. Sauf que non : ailleurs, d’autres ont vécu (ou vivent encore, avec un peu d’avance) ce confinement. Et nous transmettent de précieux conseils sur les différentes étapes mentales de cette quarantaine.

La phase 1 :C’est la phase d’adaptation à ce nouveau mode de vie, teintée de panique, de mauvais sommeil, etc… On est le plus souvent en mode “réactif”, à regarder sans arrêt les news sur l’évolution du virus.

Les conseils pour cette phase : ne surtout pas passer ses journées à regarder les infos et se concentrer sur le plan de préparation de cette quarantaine. Que veut-on en faire ? Comment transformer ce temps lent en temps qualitatif ? Comment va-t-on occuper ses journées ?

– La phase 2 est la phase de sécurité. On s’habitue progressivement à ce mode de vie, on baisse nos défenses, on range nos placards et  on commence à embrasser ce temps long.

Les conseils pour cette phase : se retirer des boucles Whatsapp ou autres trop intempestives, mettre à profit ce temps pour explorer l’une des passion/activités que l’on n’a jamais le temps de pratiquer – par exemple la cuisine.

– La phase 3 est considérée comme la phase d’appartenance. C’est là que les choses deviennent vraiment intéressantes, lorsque la nouvelle normalité s’installe. On apprend enfin à gérer son temps, à jongler entre travail et famille à la maison, à s’installer dans son rythme. Ce n’est pas la phase la plus facile mais cette nouvelle norme et cet équilibre de vie inédit s’installent, curieusement, plutôt bien.

Les conseils pour cette phase : ne plus évoquer la quarantaine comme une prison mais plutôt comme du me time, créer un calendrier familial pour bien séparer les temps de famille et les temps de travail, ne plus être dans l’entre-deux.

– La phase 4 est appelée phase de l’importanceAprès avoir traversé toutes les phases précédentes, vous avez vécu beaucoup de changements en très peu de temps. Il s’agit de les mettre à profit pour une transformation potentielle : soyez donc attentif à toutes les nouvelles idées qui pourraient naître, sur votre façon de travailler, de vivre et sur ce que vous avez vraiment envie de faire.

Les conseils pour cette phase : maintenir le plus possible l’équilibre trouvé dans la phrase précédente. Vous avez sûrement développé des relations différentes avec votre famille ou vos collègues depuis que vous avez traversé cette crise ensemble. Que voulez-vous en faire?

– La phase 5, c’est la phase d’auto-actualisation. Alors que la panique ambiante et le nombre de nouveaux cas commencent à baisser, la vie s’ajuste lentement à la nouvelle norme. Rester vigilant et reconnaissant d’avoir enfin émergé, même si usés par une pandémie potentiellement dévastatrice. Prendre du recul par rapport à sa transformation.

Les conseils pour cette phase : Tirer parti du changement rapide pour accélérer des changements dans son style de vie, son travail, etc.

SOURCE : Lessons from a coronavirus refugee – Sina Farzaneh
Merci à Fabienne Denayer de m’avoir fait découvrir cet article !
*****
Je vous invite donc aujourd’hui à vous inspirer de cet article dans votre journal pour faire votre bilan de la semaine 1. Amenez-y de la couleur, des mots, des symboles, des diagrammes, des flèches, des écritures plus ou moins grosses selon que ça a été important ou non, des images, votre petit animal totem,…
Bref laissez-vous inspirer par tout cela en en faisant votre propre alchimie.

Autre piste très bienfaisante…

Voici un des exercices proposés par Emily qui vient à point nommé pour ce bilan :

Et si vous cherchez d’autres idées pour votre journal de bord, je vous invite à aller faire un tour sur son site :
www.emilyhawkes.fr

 

 

Dans ma maison …

 

vert_turquoise-removebg-preview[3]

Bonjour !

 Déjà huit jours que nous avons commencé à échanger nos idées, propositions … et tout cela me remplit de joie. Quels beaux partages !

                        ° Aujourd’hui, j’aimerais que nous fassions un petit tour dans nos maisons, appartements, et divers lieux de confinement. Car ce qui était jusque là exclusivement réservé à l’intime devient pour la plupart d’entre nous un lieu de travail,  une salle de sport, de création artistiques , de repas, de repos …

Tout s’entremêle et notre cerveau à besoin d’un certain temps pour s’en acclimater. 

Capture d’écran 2020-03-24 à 09.38.12.png

Scrap coloring

                                                                

Pour nous aider dans ce chamboulementje vous propose de dessiner votre petit animal « totem » en petit sur une nouvelle page du journal et d’écrire la date et le titre de cet atelier.

Puis vous prendrez un stylo ( feutre, papier, de couleur, plume…) et pendant 3 minutes vous continuerez cette phrase où vous expliquerez tout ce que vous faites, vivez, ressentez actuellement dans votre maison.

« Dans ma maison je . »..

 Vous utiliserez ensuite trois autres minutes pour penser à ce que vous aimeriez apporter, modifier pour vivre ce confinement de façon plus détendue et épanouie 

Dans ma maison, j’aimerais …

Pour finir, je vous propose de dessiner un calligramme à la manière de Guillaume Apollinaire. C’es- à-dire que vos écrits vont former un dessin à la manière du chat présenté si dessous.

Le Chat 

Vous y  représenterez votre lieu de vie. Et, tout en écrivant, vous allez essayer de trouver des moyens pour réussir à allier ce que vous vivez à ce que vous désirez faire. 

Bien sûr, n’oubliez pas de rester dans vos ressentis. Pour ma part j’ai éprouvé le besoin d’en ouvrir les fenêtres et d’y incorporer une couleur calmante comme le bleu. Essayez de voir ce qui vous fait du bien.

 

 

Capture d’écran 2020-03-24 à 12.09.57.png

Ma maison pain d’épice.

 

 

 

 

 

 

 

les confinés se bougent / 4

vert_turquoise-removebg-preview[3]

Beaux Arts lance un concours de dessin pour les petits !

Par • le 21 mars 2020

 

Capture d’écran 2020-03-23 à 17.36.19.png

Avis aux parents et aux petits artistes en herbe ! À défaut de pouvoir profiter du printemps pour s’aérer, si c’était l’occasion de faire germer l’inspiration ? En cette période de confinement, Beaux Arts Magazine propose à tous les enfants de tromper l’ennui sur une feuille blanche, avec un concours de dessin. Le thème ? « Dessine-moi un musée » ! Nos œuvres préférées seront ensuite publiées sur BeauxArts.com. Alors, prêts ? Dessinez !

Pour participer

Scannez (ou photographiez) et envoyez les œuvres de vos enfants à digital@beauxarts.com.

 

Se faire du bien

 

vert_turquoise-removebg-preview[3]

Aujourd’hui, voici un nouvelle article de Valérie Barrois que je vous fais suivre. Profitez-en et Merci Valérie !

JOURNAL DE BORD SPÉCIAL CONFINEMENT 🌷 J5

🌷 AUTO-MASSAGES 🌷  » CONFINÉ-E ET RELIÉ-E ! « 🌷

Nous voici en week-end…

Premier week-end de cette parenthèse inattendue où nos repères dans le temps sont quelque peu chamboulés…  C’est l’occasion de prendre soin de soi, de son corps et de ses émotions tout en douceur. Pour cela, je vous propose aujourd’hui de rééquilibrer votre énergie et celle de vos organes avec les auto-massages.

Capture d’écran 2020-03-23 à 14.01.18

Pour ce 5ème jour, je vous propose de prendre du temps pour tout d’abord détendre votre corps et lâcher le plus possible les tensions qui s’installent dans ce genre de contexte…
Quel est votre moyen le plus efficace pour détendre votre corps ?! Je vous invite à trouver plusieurs façons (bien évidemment réalisables dans le respect des règles de ce confinement…) et de les mettre en pratique ce week-end.

Je vous ai déjà partagé quelques techniques. A cela, je vous propose d’ajouter les auto-massages. Je vous renvoie à l’articleque j’avais fait à ce sujet où vous trouverez une vidéo que vous n’avez plus qu’à suivre et reproduire.

Technique ancestrale chinoise, ces auto-massages nous les pratiquons bien souvent sans même nous en rendre compte. Par exemple, lorsqu’on se met de la crème hydratante.
La petite différence c’est que je vous invite à le faire en conscience. En sachant que chaque geste a un but. Celui de nous détendre, nous apaiser, réharmoniser notre corps, nos organes, d’aider le système lymphatique à nettoyer notre corps de toutes ces toxines générées par l’incertitude ambiante.
ça a l’air tout simple (…et ça l’est 😉 ! )

Vous pouvez cliquer sur ici pour une séance vidéo de 4 minutes.

 

La pratique régulière des auto-massages…

La pratique des auto-massages permet un rééquilibrage des organes et renforce le tonus tout en douceur. Sa pratique régulière permet d’installer durablement ses bienfaits à la fois au niveau physique et mental (anti-stress, apaisement, concentration…).

Pour plus de détails et d’informations sur ces mouvements, leurs bienfaits, les points et leur position exacte, je vous invite soit à prendre rendez-vous avec moi ou avec un(e) des sophrologues formé(e)s comme moi dans cet institut soit à acheter le petit manuel de Sandra et Olivier Stettler, « Le secret des auto-massages chinois ».

*holistique : l’art de prendre soin de l’être humain dans sa globalité en proposant d’intégrer différentes approches.

Extrait du livre « Le secret des auto-massages chinois » de Sandra et Olivier Stettler, éditions Jouvence, 4,95€

Capture d’écran 2020-03-23 à 14.06.26

ON DIRAIT QU’ELLE FAIT DES AUTO-MASSAGES DU VISAGE, NON ?!! 😉

 

 

s’apaiser

vert_turquoise-removebg-preview[3]

Jour 5 de L’Atelier Créatif 

S’apaiser et apaiser ses troubles

 Bonjour !  j’espère que vous allez bien et que vous réussissez à vous organiser petit à petit. 

Déjà une semaine que cette « parenthèse inattendue » ( je reprends vos termes, Amandine et Valérie !) a commencé et cela me paraît une éternité. 

Car, que nous évitions les écrans, la presse ou les informations via Internet, nous ressentons tous que quelque chose d’inhabituel est en train de se dérouler. 

D’où mon envie de ressentir l’apaisement.

° Pour cela , je vais tout d’abord vous demander d’effectuer le petit rituel que vous connaissez à présent : j’écris la date et le titre de ma séance.

° Puis, après vous être confortablement installé-e , vous aller essayer de percevoir votre météo intérieure après quelques respirations. Qu’est ce qui va bien en vous et autour de vous, mais aussi qu’est ce qui vous fait peur ? 

L’atelier des douceurs

° Une fois en contact avec ce qui vous paraît anxiogène.vous prendrez des médiums qui puissent   être dilués au contact de l’eau (encre, aquarelle …) avec ces derniers, vous pourrez écrire, dessiner ce qui vous est anxiogène. 

° Ensuite vous utiliserez une éponge humide pour passer cette dernière sur toute votre page. Restez dans vos ressentis comme si vos émotions pouvaient être lavées par le cour de l’eau. 

° À présent, vous pouvez écouter cette merveilleuse méditation de la montagne de Christophe André que j’ai piochée dans un podcast de France Culture. En cliquant sur le mot ci-dessous.

 

Capture d’écran 2020-03-25 à 22.00.37.png

reflet du mont Fuji de Hokusai

 

france culture

 

Une fois cette méditation écoutée, ressentez votre force intérieure et votre capacité à laisser s’éloigner les pensées qui vous dérangent à l’image des nuages qui défilent en haut des montagnes.

Puis vous imaginerez être dans une bulle. De quelle couleur est elle ? Dessinez-là sur la même feuille en superpositionCapture d’écran 2020-03-23 à 14.20.43.png

vous dessinerez, découperez des magazines et / écrirez vos ressentis dans cette même bulle. Que ressentez vous, essayez de sentir comment cette exercice vous a apaisé retranscrivez le sur la feuille et agrémentez-là.

Bonne création et à demain !

les confinés se bougent / 3

 

vert_turquoise-removebg-preview[3]

En voyant cette jolie farandole trouvée sur Pinterest, je n’ai pu m’empêcher de vous la poster. Vous ne trouvez pas qu’elle  est parfaitement en  » lien « avec ce que j’ai posté hier (elle est belle non ?).

Regardez le titre, il est  parfaitement en accord avec ce que vous propose Valérie et que j’ai posté aujourd’hui.

Voici aussi la suite des bonnes adresses encore mille mercis Laurence !

On lit:

Des livres sont à disposition en PDF sur www.livrespourtous.com. C’est gratuit et légal !

On écoute de la musique :

Le site Arte Concert (www.arte.tv/fr/arte-concert) vous propose plus de 600 concerts gratuits.

et aussi, juste pour aujourd’hui :

Le film c’est quoi le bonheur pour vous :

https://www.innovation-en-education.fr/le-film-cest-quoi-le-bonheur-pour-vous-gratuit-pendant-48-heures/?fbclid=IwAR3Bfm7AAB2momLsumWffUkyKMYvHnOVRzo2VwDDFHEdKa4H3V9_wpQB8ts

PS : j’ai reçu quelques créations de confinés. je serais très heureuse d’en recevoir d’autres

pour pouvoir les partager avec vous si vous l’acceptez bien sûr.